Exemple de préjudice moral

Nous savons que quand il s`agit de choisir quelqu`un pour un emploi, pour un prix, nous sommes fortement biaisés par leur race, nous sommes biaisés par leur sexe, nous sommes biaisés par la façon dont ils sont attrayants, et parfois nous pourrions dire: «bon, c`est la façon dont il devrait être. Il a été un idéal de premier plan depuis que Emmanuel Kant a défini l`illumination comme «l`émancipation des préjugés en général. Il s`est impliqué dans des poursuites différentes. Dans le monde moderne, les chercheurs dans les pays occidentaux, instruits, industrialisés, riches et démocratiques ont fait diverses études explorant la relation entre la religion et les préjugés; à ce jour, ils ont obtenu des résultats mitigés. Cependant. Et ce qui a commencé sa carrière est un aperçu que la façon dont la plupart des gens pensaient à l`Holocauste était erronée. Du point de vue progressif, les préjugés contre ceux qui ont moins de pouvoir sont immoraux, tandis que les préjugés contre les puissants ne sont pas seulement socialement acceptables, mais moralement vertueux, comme un moyen de s`opposer au pouvoir structurel et de créer une société plus juste. Les préjugés et la tolérance sont en fait des concepts théoriquement différents – et non l`opposé de l`autre. Par conséquent, quelqu`un peut être lésionné envers un certain groupe, mais pas discriminer contre eux. Certains préjugés peuvent permettre plutôt que d`entraver le bon jugement.

Les personnes qui subissent des discriminations ont souvent abaissé leur estime de soi. L`équité et l`empathie sont également étroitement liées au développement moral et au raisonnement. Donc, cela soulève la question: voulez-vous sacrifier des milliers de vies pour sauver votre petit doigt? Les menaces symboliques découlent d`une perception de la différence des valeurs culturelles entre les groupes ou d`un déséquilibre perçu du pouvoir (par exemple, un ingroupe percevant la religion d`un hors-groupe comme incompatible avec le leur). Préjugés, [1] est un sentiment affectif envers une personne ou un membre du groupe basé uniquement sur l`appartenance du groupe de cette personne (comportement tribal). Tout le monde profite d`être autour des gens avec des différences. La tolérance est une vertu morale mieux placée dans le domaine moral – mais malheureusement, elle est souvent confondue avec les préjugés. Nous le voyons dans des affrontements politiques au sein de groupes avec des idéologies différentes. Peu importe votre politique, beaucoup de gens se sentent fiers d`être américain, et ils favorisent les américains sur d`autres pays. Alors que diverses religions enseignent à leurs membres à être tolérants envers ceux qui sont différents et à avoir de la compassion, tout au long de l`histoire, il y a eu des guerres, des pogroms et d`autres formes de violence motivées par la haine des groupes religieux. Youeng-Bruehl (1996) a soutenu que le préjudice ne peut être traité au singulier; On devrait plutôt parler de différents préjugés comme caractéristiques de différents types de caractères. Cette différence de résultats peut être attribuée aux différences de pratiques religieuses ou d`interprétations religieuses parmi les individus. Le mariage, dans cette perspective, est presque superflu (la reconnaissance d`un amour qui existe déjà).

Il s`agit d`un concept controversé et quelque peu contemporain; avec diverses approches disciplinaires favorisant des messages contradictoires ce que constitue la normalité, le degré de différence individuelle acceptable au sein de cette catégorie, et les critères précis pour ce qui constitue un trouble médical. En outre, certaines personnes font face à la discrimination lorsqu`elles le voient arriver, avec la recherche que les individus sont plus susceptibles de se confronter quand ils perçoivent des avantages pour eux-mêmes, et sont moins susceptibles de se confronter lorsqu`ils sont préoccupés par les réactions des autres. Voici Harriet Beecher Stowe. Aux États-Unis. Et Tajfel l`a rejeté. Il utilise également la perspective de la théorie de l`identité sociale comme base de sa validité; en d`autres circonstances, il suppose que les individus opèrent dans un contexte de groupe où les appartenances aux groupes font partie de l`identité individuelle. La population majoritaire peut non seulement penser que les homosexuels exhiber leur sexualité ou sont «trop gai», mais peut également croire à tort que les homosexuels sont faciles à identifier et à étiqueter comme étant gai ou lesbienne par rapport à d`autres qui ne sont pas homosexuels.

Questo sito utilizza cookies tecnici e di terze parti per funzionalità quali la condivisione sui social network e/o la visualizzazione di media. Continuando ad usufruire di questo sito, l'utente acconsente ed accetta l'uso dei cookie. altre informazioni

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close